Ventilation résidentielle 
Le renouvellement d’air neuf indispensable à la salubrité des bâtiments et à notre propre hygiène est une source important de déperditions thermiques. Une fois la maison bien isolée thermiquement, voire sur-isolée thermiquement, restent les déperditions dites par renouvellement d’air qui constituent une part de 20 à 30% voire aussi importante que l’isolation thermique.

Ventiler la maison au départ se faisait naturellement par ouverture des ouvrants. L’inconvénient se manifeste par un inconfort important (coup de froid, un inconfort sanitaire (odeurs, CO2, moisissures et risques d’allergies, …) et une piètre performance énergétique.

Les systèmes de ventilation sont désormais adaptés tant pour l’habitat neuf que pour la rénovation. Ventiler en continu la maison est une obligation sanitaire et de préservation du bâti. Rejeter à l’extérieur en hiver de l’air chauffé ne va pas dans le sens des économies d’énergie.

Si nous voulons atteindre un habitat basse consommation préservant et diminuant le plus possible ses besoins en énergie, il est nécessaire de prévoir une ventilation adaptée au principe de construction.

 

Les différentes solutions de ventilation :

La VMC simple flux

L’air neuf est admis dans les pièces principales par des entrées d’air auto-réglables dont le rôle est d’atténuer l’effet du vent pour maintenir constants les débits entrants. Sous l’effet de la dépression générée par le groupe moto-ventilateur (extracteur), l’air traverse le logement transitant des pièces principales vers les pièces les plus polluées par le droit des portes intérieures ou par un détalonnage de ces portes en partie basse. L’air vicié est évacué par des bouches d’extraction situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, WC…) et adaptées aux besoins de ces pièces.

La VMC hygro réglable

Le renouvellement de l’air est optimisé au plus juste selon le taux d’humidité. Le système « VMC Hygro A » comprend des entrées d’air auto réglables qui varient en fonction de la pression. La modulation de débit liée à l’humidité est réalisée par les bouches d’extraction d’air qui sont hygroréglables.
Le système « VMC Hygro B » possède des entrées d’air hygroréglables comme les bouches d’extraction. C’est le système « VMC Hygro B » qui vous est recommandé si vous visez dans le neuf comme dans l’existant un objectif « Maison Basse Consommation« .

Les autres systèmes qui suivent : « VMC double-flux avec récupérateur », « VMC double-flux avec puits canadien » et « VMC double flux avec pompe à chaleur » sont de plus en plus efficaces en termes de performance énergétique mais également de confort.

La VMC double flux avec ou sans récupérateur

C’est une ventilation double flux haute performance où l’air chaud extrait des pièces humides, telles cuisine et salles d’eau, traverse un échangeur de chaleur avant d’être rejeté vers l’extérieur, via un réseau de conduits relié à un caisson. L’air froid provenant de l’extérieur est amené dans la maison à l’aide d’un réseau de gaines. Filtré, l’air neuf traverse l’échangeur et récupère jusqu’à 90 % de la chaleur de l’air expulsé avant d’être redistribué dans les pièces de vie de la maison.

VMC

 

  • STM SAV

    32 rte Lannilis, 29260 FOLGOËT (LE) TEL : 02 98 25 07 27