IMG_2900

Chaudière plaquette Lidner – mesproduitsfermiers.com Plouider

Le chauffage au bois dispose d’avantages non négligeables. C’est une énergie renouvelable et abondante qui peut être disponible localement. Elle est neutre au regard de l’effet de serre : en brûlant, le bois émet le CO2 qu’il avait fixé lors de sa croissance.

 

Le choix de votre équipement dépendra de vos besoins (chauffage de base ou appoint), de la surface à chauffer et de votre budget : inserts, poêles ou chaudières, il y en a pour tous les cas.

 

Vérifiez bien la proximité d’une filière d’approvisionnement avant de vous équiper. Rien ne sert de privilégier le chauffage au bois pour votre habitat si vous devez faire venir le combustible de plusieurs centaines de kilomètres !

 

Différentes solutions sont possibles en fonction de votre logement.

Le chauffage au bois connaît une progression régulière ces dernières années. Les ventes d’appareils augmentent d’environ 5 % par an. Aujourd’hui, près de 6 millions de ménages utilisent un appareil de chauffage au bois, la plupart du temps en complément d’une autre source d’énergie.

 

Ce mode de chauffage reste le plus économique avec un coût de l’ordre de 40 euros/MWh.
Pour information : en 2007, la consommation moyenne d’un ménage vivant en maison individuelle était comprise entre 21 à 24 MWh.

Une énergie verte

L’utilisation de 4m3 de bois-énergie permet d’économiser 1 tep et d’éviter en moyenne en France :

l’émission de 2,5 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère (secteur collectif résidentiel)

l’émission de 1,5 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère (secteur résidentiel)

Tep = tonne équivalent pétrole

 

Les différentes formes de combustibles bois :

Les bûches :

forme très utilisée et qui participe au charme du feu, mais qui demande beaucoup de manutention. Les longueurs usuelles des bûches sont : 20 cm, 25 cm, 30 cm, 33 cm, 40 cm, 50 cm, 1 m. La tolérance sur la longueur par rapport à la cote commerciale nominale est de + ou – 5 %. Sa capacité calorifique est de 1 500 à 2 000 kWh/stère – Tarifs de 30 à 80 euros le stère.

Les plaquettes :

forme de copeaux obtenus par broyage de branches, troncs et de sous-produits de l’industrie bois. Elles ont par rapport aux bûches l’énorme avantage de pouvoir bénéficier d’une alimentation automatique des chaudières.

mya 6.5 kw

Poêle pellet Edilkmin Mya 6.5 kw – Plounevez Lochrist

Les briquettes :

sciure agglomérée permettant des rendements supérieurs aux simples bûches.

Les granulés de bois :obtenus par compression et agglomération de forme.

Grâce à leur densité d’énergie élevée et leur grande facilité de livraison et de stockage, les granulés s’avèrent être un combustible optimal pour les systèmes de chauffage entièrement automatiques.

Les granulés de bois sont des cylindres pressés d’un diamètre de 6 mm environ et d’une longueur de 5 à 30 mm et sont composés à 100 % de résidus de bois secs naturels. Leur unité de mesure est le kilo, 1 m³ de granulés correspondant à un poids d’environ 650 kg. La capacité calorifique du granulé bois est importante : 4 700 kWh/tonne. Son prix moyen est de 270 euros/tonne.

2 kg de granulés = environ 1 litre de fioul
3 m³ d’espace dans le silo à granulés = 1000 litres de fioul

 

Cheminées et poêles

Si vous disposez d’une cheminée ou au moins d’un conduit de fumée et que vous souhaitez compléter votre système de chauffage : vous pouvez moderniser votre cheminée ou vous équiper d’un poêle. Mais, attention, toutes les solutions ne sont pas aussi performantes.

 Pour vous repérez, consultez le tableau ci-dessous :

Le rendement des poêles et cheminées

Chaudières à bois

Si vous construisez une grande maison avec un local de chaufferie spécifique et que vous souhaitez un système de chauffage au bois relié au chauffage central et éventuellement au ballon d’eau chaude sanitaire, vous pouvez vous orienter vers une chaudière à bois.

 La performance des chaudières

image004

 

 

Les gages d’un bon usage : la pose et l’entretienpoele bois deville

Un bon équipement peut s’avérer décevant s’il est mal installé ou mal utilisé.

Plusieurs points sont à surveiller de près :

  • le conduit de fumées
  • l’intégration de l’insert
  • le dimensionnement de l’installation
  • l’entretien de la chaudière

 

Attention ! Ne brûlez pas des bois traités

Les vieux meubles, les agglomérés, les bois récupérés sur des chantiers dégagent des polluants très nocifs lorsqu’ils sont brûlés.

Témoignage :

 » Nous avons demandé à l’entreprise STM SAV de réaliser le chauffage, la plomberie et l’électricité dans un vieux corps de ferme que nous souhaitions rénover pour en faire des gîtes.
Cela comprenait l’installation d’une chaudière à bois déchiqueté pour chauffer les maisons, l’eau de la piscine et l’eau sanitaire. Ce chauffage demande la mise en place d’un réseau assez complexe.
Le projet a été bien réfléchi et surtout très bien exécuté!, le travail est propre et conforme à ce qui a été annoncé et les délais respectés!
Nos gîtes sont ouverts (en période de non occupation) si vous souhaitez voir l’installation. Merci pour la qualité du travail réalisé et à bientôt pour un nouveau gîte.
Gaël pour EARL Paugam – mesproduitsfermiers.com « 

 

<a style= »color:#8C1F3E; » href= »https://www.poelesabois.com »>Poelesabois.com</a>

  • STM SAV

    32 rte Lannilis, 29260 FOLGOËT (LE) TEL : 02 98 25 07 27